Vous êtes ici :

A-t-on les moyens d’offrir un revenu garanti aux citoyens ?


Aurélien Boutaud | 14 janvier 2016 | Mots-clés revenu garanti | Fils rouges chiffres

L’idée d’un revenu garanti pour chaque citoyen n’est pas nouvelle, mais elle fait depuis quelques années un retour remarqué dans le débat politique. Jusqu’à récemment, les opposants à un tel dispositif s’appuyaient sur une critique d’ordre éthique : selon eux, le revenu garanti dissuaderait les gens de travailler. Mais les expérimentations menées aux USA et au Canada dans les années 1960-70 démentent largement cette hypothèse. Tant et si bien que la critique semble aujourd’hui davantage porter sur la question du coût : une généralisation de ce dispositif serait tout simplement hors de prix.  

© Stocklib

Dans un article récemment paru dans la World Economic Review, Richard Pereira explore dans le menu détail cette question passionnante. Prenant le cas du Canada, l’universitaire britannique fait ses comptes en listant et en chiffrant tous les effets liés à la mise en œuvre du revenu garanti. En premier lieu, l'auteur note qu'un tel système permettrait de supprimer toute une série de dispositifs de redistribution – retraites, chômage, minimums sociaux, etc. – dont les fonds seraient alors rendus disponibles. Un second effet prévisible consisterait en une simplification administrative considérable, puisque de nombreux systèmes d’accompagnement (voire de contrôle) des plus démunis n’auraient plus lieu d’être. Pereira note également que de nombreux effets induits par la précarité disparaîtraient, permettant ainsi de réduire les coûts portés par la société. Enfin, l'auteur rappelle que des marges de manœuvre importantes peuvent encore être mobilisées en luttant plus efficacement contre la fraude et l’évasion fiscales.

Une fois ses additions et soustractions méthodiquement opérées, Pereira en arrive à la conclusion qu’« un revenu universel garanti décent (au niveau du seuil de pauvreté ou légèrement supérieur, distribué aux individus) est faisable, ne requière pas d’impôts supplémentaires et peut même mener à une réduction de ces derniers. »

Un dossier à suivre. D’autant que les réactions ne devraient pas manquer...