Vous êtes ici :

Quelles sont les compétences recherchées par les employeurs lorsqu’ils embauchent ?


Boris Chabanel | 7 novembre 2016 | Mots-clés entreprise métiers | Fils rouges emploi & insertion

Depuis la fin juin 2013 Pôle Emploi a mis en place une nouvelle offre de services aux entreprises visant d’une part à mieux personnaliser et graduer le service rendu en fonction des besoins des employeurs, et d’autre part à établir un lien plus étroit avec l’objectif du placement des demandeurs d’emploi. En écho à ce nouveau positionnement, Pôle Emploi publie une étude qui rend compte des compétences attendues par les employeurs.

S’appuyant sur les résultats de l’enquête « Besoins en main d’œuvre » 2016, l’étude de Pôle Emploi montre que, outre la formation et l’expérience professionnelle, les recruteurs cherchent des candidats possédant des compétences transversales, qu’il s’agisse de polyvalence et de capacité d’adaptation, de motivation et de disponibilité, ou encore de présentation et de relationnel. Les attentes des employeurs varient en fonction du secteur d’activité et de la taille de l’établissement.

  • La polyvalence et la capacité d’adaptation constituent les premières qualités recherchées par 64% des employeurs. Elles sont surtout attendues dans l’agriculture et les petits établissements de l’industrie, du commerce de gros ou de la construction. En effet, dans l’agriculture et nombre de petits établissements les salariés sont plus souvent amenés à avoir des tâches et des fonctions multiples.
  • La motivation et la disponibilité sont le premier critère recherché par 45 % des employeurs et dominent largement dans l’agriculture et l’hébergement-restauration. Les horaires souvent flexibles et l’intensité du travail dans ces secteurs expliquent sans doute cette préférence exprimée.
  • Faire preuve d’un bon relationnel et avoir une bonne présentation constituent les premières attentes de 43% des employeurs. Celle-ci est particulièrement importantes dans les activités de travail où le avec le public est essentiel : commerce de détail et hébergement-restauration.
  • L’expérience prend une importance prépondérante pour les établissements de plus de 20 salariés. Ceci est particulièrement prononcé dans l’industrie (hors agro-alimentaires), la construction, le commerce de gros, les transports, la santé, action sociale et les autres services.
  • La formation est le premier critère de recrutement pour 46% des établissements. Celui-ci concerne tout particulièrement les secteurs de la santé et action sociale, l’administration publique et l’enseignement. Les métiers étant souvent réglementés dans ces secteurs, le niveau de diplôme et la spécialité de formation jouent un rôle crucial dans les possibilités d’exercice.

Au total, l’étude de Pôle Emploi montre que, contrairement à une opinion répandue, la formation et l’expérience ne sont nécessairement les premières qualités attendues par les entreprises. Pour certains secteurs d’activités et les entreprises de petites tailles, semble s’imposer un « modèle de la compétence » valorisant non pas les qualifications formelles de l’individu mais ses capacités en action. On comprend dès lors l’intérêt que peuvent représenter les démarches d’intermédiation entre demandeurs d’emploi et entreprises axées sur les mises en situation de travail.

Source : Pôle Emploi, 2016