Vous êtes ici :

publics exclus


Une rubrique qui parle de ceux qui sont exclus mais pas que... Sous ce terme se cache en réalité une diversité de situations : publics en situation de précarité, publics invisibles, inaudibles, stigmatisés, discriminés, fragiles, vulnérables, marginaux... De l’inclusion à la grande exclusion, les marches sont nombreuses et les chemins de traverse multiples.  Un individu peut être inclus dans certains pans de sa vie et en situation d’exclusion dans d’autres. Famille monoparentale, travailleurs indépendants pauvres, personnes sourdes, anciens détenus, pères divorcés, personnes LGBT, jeunes, chômeurs de longue durée, femmes, migrants mineurs non accompagnés, personnes souffrant de troubles mentaux, enfants... la liste semble infinie. Qui sont les exclus, visibles ou invisibles ? Et de quoi sont-ils en marge ? Pour saisir cette diversité, plusieurs prismes sont adoptés :

  •       Celui des politiques publiques et notamment des politiques sociales reposant sur une approche catégorielle traditionnelle (petite enfance, enfance et jeunesse en danger, personnes âgées, personnes en situation de handicap, parité homme-femme, etc.). Une attention particulière est portée au sein de ces publics à ceux qui sont dans l’angle mort des politiques à l’instar des jeunes majeurs suivis par la protection de l’enfance, des enfants de parents détenus, ou encore des migrants vieillissants...
  • Celui de la transversalité et du droit commun qui cible les situations d’exclusion et non pas les publics : dépendance, chômage, mal-logement, isolement, pauvreté, échec scolaire, territoires spécifiques (ex : habiter dans un quartier prioritaire de la politique de la ville), etc. En matière de dépendance, cette approche permet ainsi de cibler l’ensemble des personnes se trouvant en situation de dépendance quelle qu’en soit l’origine (un handicap, la vieillesse, l’enfance, un accident...).
  • Celui de la curiosité : que se passe-t-il ailleurs, en Europe et au-delà ? Quelles pistes intéressantes explorent-ils ?

Mais s’intéresser aux publics, c’est aussi regarder du côté de ceux dont le capital social, économique et culturel, leur permet de s’exclure de la société, d’en refuser les solidarités et de contribuer ainsi à leur délitement. Au-delà de la répression de ces comportements, comment penser l’inclusion de ces nouveaux publics ? 

Billets

La santé des détenus européens : un enjeu prioritaire de santé publique pour l'OMS

13 avril 2017 , Sylvie Mauris

Deux études - l’une par Santé publique France, l’autre par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté – viennent rappeler l’actualité de la question de la santé en milieu pénitentiaire.


Pair-aidance : le mode d’action qui reconnait l’expérience des personnes fragiles

24 janvier 2017 , Ludovic Viévard

Dans la plateforme de propositions qu’elle soumet aux candidats à l’élection présidentielle de 2017, la Fédération des acteurs de la solidarité met en avant la reconnaissance des pairs aidants. D’où vient le concept ? Que désigne-t-il ? Où s’applique-t-il ? Quels bénéfices en attendre ?


Les enfants des pays riches face aux inégalités de bien-être : une situation française très dégradée

9 novembre 2016 , Sylvie Mauris-Demourioux

Crise économique et politiques d'austérité ont eu raison de la réduction de la pauvreté infantile en Europe. Comment les inégalités ont-elles évolué ? C'est ce qu'analyse le rapport 2016 du Centre de recherche de l’UNICEF.


La protection de l’enfance en Europe : des systèmes hétérogènes mais des enjeux communs

19 octobre 2016 , Sylvie Mauris-Demourioux

Comment sont organisés les systèmes européens de protection de l'enfance ? Quelles sont leurs difficultés ? Leurs voies d'évolution ? Retour sur les récents travaux de l'Agence européenne pour les droits fondamentaux et du Forum européen sur les droits de l'enfant.


Les vacances, un autre vecteur d'inégalité ?

31 août 2016 , Aurélien Boutaud

En cette période de rentrée, l’Observatoire des inégalités s’appuie sur des études du Credoc pour nous rappeller que les vacances n’ont pas eu la même réalité pour tous les français.


La ville durable est-elle sexiste ?

23 août 2016 , Sylvie Mauris-Demourioux

Les choix faits pour aménager une ville durable sur le plan environnemental conduisent à perpétuer la domination masculine sur et dans l’espace public. Retour sur les récents travaux du spécialiste bordelais de la géographie du genre Yves Raibaud et de l’Agence d’urbanisme d’Aquitaine.


Des réflexions chrétiennes sur l’inclusion

16 août 2016 , Sylvie Mauris-Demourioux

Accueil, inclusion, engagement citoyen, avenir collectif : des notions au cœur de l'ouvrage « L’accueil radical. Ressources pour une Eglise inclusive ».


Ressources